Pourquoi PowerPoint ?

La question vous surprend ? Rassurez-vous moi aussi. C’est pourtant celle qui est le plus souvent posée d’après Google au sujet de PowerPoint. A dire vrai, de prime abord, je n’avais pas prévu d’y répondre. Mais cela a fini par m’intriguer sérieusement, et ce « pourquoi PowerPoint » résonnant comme « pourquoi la vie » j’ai donc décidé de tenter de satisfaire à la curiosité des plus nombreux.

« Cliquez pour ajouter un titre »

Je n’ai pas choisi ce parallèle au hasard. On peut affirmer que le nombre d’utilisateurs de PowerPoint sur notre planète est gigantesque, et que tous ces gens passent une bonne partie de leur vie à lire sur leur écran « cliquez pour ajouter un titre ». On peut de ce fait, arguer qu’un certain nombre d’entre eux, s’est retrouvé tard le soir dans un bureau sombre, à la veille d’une présentation, le visage bombardé par les photons de leur laptop (en français, ordinateur portable) face à une slide irréparable, et c’est soudain écrié intérieurement dans un souffle métaphysique, « POURQUOI POWERPOINT ? ». Alors perdus dans le vide sidéral du questionnement, ils ont ouvert Google, et bing, machinalement, ont tapé la question dans l’espoir d’avoir une réponse, ou à tout le moins, la compassion d’un compatriote. J’espère que ce paragraphe aura pu offrir ce service et le réconfort qui va avec. Ça fait toujours du bien de savoir qu’on n’est pas seul.

Une relation secrète avec PowerPoint.

Il y a peut-être une autre explication, à ce « pourquoi PowerPoint ? ». Une explication plus sentimentale. En effet, la relation qu’entretiennent certaines personnes avec PowerPoint est proche d’une relation conjugale, et même extra-conjugale. Combien sont-ils ou sont-elles à avoir rejoint leur conjoint endormi après une soirée passée en compagnie de PowerPoint ? Alors, se blottissant contre le corps chaud, prenant l’oreiller dans les bras et fermant les yeux, un peu coupable de l’heure tardive, les questions reviennent en boucle. Des questions souvent sans réponse au sujet de celui qu’on vient de quitter temporairement mais que l’on nomme comme s’il s’agissait de quelqu’un. Pourquoi Powerpoint…, pourquoi Powerpoint…, pourquoi PowerPoint ne veut pas lire mes vidéos ? Pourquoi Powerpoint ne répond pas ? Pourquoi PowerPoint ne m’aime pas ? Une chance que PowerPoint ne s’appelle pas Claude ou Camille, la confusion serait fatale.

Plus sérieusement

Si le classement à la première place par Google de la question « Pourquoi Powerpoint » est surprenant, il traduit tout de même un intérêt manifeste pour le logiciel. Je m’aventure donc à répondre à la question de manière, disons, plus professionnelle, et la première réponse qui me vient est « parce qu’il n’y a pas mieux !». Là aussi je sens que cela surprend. J’ai testé beaucoup de concurrents de PowerPoint, cousins germains ou éloignés, et je peux clairement affirmer que c’est le logiciel de présentation qui coche le plus de cases dans la colonne bénéfices. Les raisons de cette préférence sont à la fois conjoncturelles et techniques.

Pour le conjoncturel je ne vous apprends rien si je vous dis que la couverture commerciale mondiale de Microsoft contribue largement au nombre d’utilisateurs de PowerPoint. On compte 1,2 milliards d’utilisateurs d’Office[1] dans le monde dont 135 millions pour Microsoft Office 365 uniquement[2]. Il s’agit de la version d’Office accessible par abonnement mensuel permettant de profiter continuellement des dernières mises à jour du logiciel. Cette prédominance en a fait l’outil incontournable de présentation malgré les critiques qui foisonnent sur les réseaux.

Pour la technique, il y a plusieurs facteurs qui mettent PowerPoint largement devant ses concurrents.

Le premier de ces facteurs réside dans la simplicité de prise en main du produit. Cette facilité a occasionné son utilisation par les élèves dès le collège dans la mise en œuvre d’exposés par exemple. Ces mêmes élèves continuent donc à l’utiliser pendant leurs études supérieures et sont donc déjà familiers avec le logiciel lorsqu’ils intègrent une entreprise. Bien qu’il s’agisse souvent d’une utilisation basique, cela favorise leur intégration. Il n’y a malheureusement pas de cours de PowerPoint à proprement parler mais c’est une idée qui fait son chemin. A ce propos, je dispense une formation PowerPoint sur le storytelling en Master à l’école HETIC hetic.net , peut-être le début d’une prise de conscience sur la nécessité d’apprendre à faire des présentations dès le collège.

Le deuxième facteur se trouve dans les aspects techniques plus profonds du logiciel. Il ne s’agit pas ici de profondeur dans le sens fonctionnalités cachées, mais plutôt dans l’utilisation de la ruse liée à la souplesse de son fonctionnement. Pour être plus clair sur cet aspect, il faut comprendre que PowerPoint est plutôt ouvert à toutes les astuces et imagination des utilisateurs. Il y a peu de restrictions dans l’intégration de médias qu’il s’agisse de vidéo, de gifs, de contenu vectoriel ou audio mais aussi beaucoup de moyen de contourner des fonctionnalités à bon escient pour créer des présentations originales et dynamiques. L’utilisation de liens au sein de PowerPoint alliée à une réflexion pointue sur l’ergonomie de navigation permet d’ajouter une interactivité utile à certains programmes. Les différents types d’exportations vidéo, pdf, ou jpg s’additionne encore aux possibilités créatives.

Enfin un dernier facteur créé un lien solide entre le conjoncturel et la technique. La création de présentation est souvent un exercice qui implique plusieurs concepteurs, contributeurs, utilisateurs, au sein d’une entreprise mais également et de plus en plus souvent en collaboration avec une agence conseil en présentation. Cette contribution multiple est encore favorisée par la possibilité de manipuler le contenu à différents niveaux de difficultés grâce à cette connaissance quasi génétique du logiciel de tous les intervenants. Sans vouloir accabler les voisins comme Prezi ou Keynote, et pour les avoir utilisés à plusieurs reprises, ils n’ont ni l’un ni l’autre la souplesse, et la popularité que propose Powerpoint.

J’espère que cet article permettra à tous ceux qui se posent la question « POURQUOI POWERPOINT » de trouver la patience, l’envie et surtout le plaisir d’approfondir leurs connaissances dans un outil aux multiples facettes qui à mon sens est loin de trouver un remplaçant.

[1] Source generation-nt.com

[2] Source : rapport annuel Microsoft 2018 www.microsoft.com/en-us/annualreports/ar2018/annualreport

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.